83e congrès de la Fédération Maginot à DIJON

Pour lire La Charte du congrès de DIJON 2017, cliquez sur l’image ci-dessous.

Durant cette journée du 11, les présidents, les délégués et les porte-drapeaux de la fédération prenaient possession des lieux pour l’assemblée générale du lendemain.  Le Congrès de la Fédération Nationale André Maginot s’est déroulé le 12 septembre  2017 à DIJON. Arrivés le 10 au soir, les administrateurs ont tenu le 11 septembre au matin un conseil d’administration, puis en début d’après-midi, une séance de mise au point de l’assemblée du lendemain au Palais des congrès. Le soir, ils étaient reçus par le maire de DIJON, représenté par la maire adjointe chargée des anciens combattants et de la mémoire.

137 présidents, 245 délégués dont 138 porte-drapeaux représentant 196 groupements sur 241, mais aussi 10 salariés du siège, étaient présents, ce qui nous donne un chiffre global, avec les conjoints, de 637 congressistes.

A ces participants, il faut bien sûr ajouter les invités de la fédération dont notamment Henri Denys de BONNAVENTURE, Président des Gueules Cassées accompagné de Paul DODANE, vice-président et d’Olivier ROUSSEL, directeur général de l’UBFT, Dominique BURLETT, Président de La France Mutualiste, de Mme Elisabeth REVEL, adjointe au maire de DIJON, en charge des anciens combattants et de la mémoire, ainsi que les autorités civiles et militaires régionales et locales, et les présidents d’associations du monde combattant de la région.

La Secrétaire d’État auprès du Ministre des Armées, chargée notamment de la Mémoire et des Anciens Combattants, Mme Geneviève DARRIEUSSECQ, était présente, accompagnée par Mme Rose-Marie ANTOINE, directrice générale de l’ONAC. Il est à noter que Madame la Ministre assistait pour la première fois à une assemblée générale d’une association.

Pendant que les congressistes travaillaient sur le présent et le futur de notre fédération, les conjoints présents participaient à des visites guidées de cette ville magnifique, ancienne capitale des Ducs de Bourgogne.

Une prise d’armes, clôturant la matinée, sur les lieux mêmes du congrès, a permis de rendre hommage à notre parrain André Maginot.

L’après-midi a été marquée par une intervention de Mme Rose-Marie ANTOINE, les votes des motions au Ministre, le vote concernant l’avenir de la Fédération, les échanges directs entre les présidents de commissions et les adhérents, ainsi que par la présentation des évolutions de notre magazine La Charte et par une explication sur la mise en place de la charte graphique de la Fédération.

Un dîner de gala a permis aux congressistes de goûter aux délices de Bourgogne tandis que la soirée se terminait par un spectacle magnifique et très fort sur la Grande Guerre, « le Cabaret des Poilus » mis en scène par la compagnie « Sans Lézard ».

Une journée très riche et qui a permis de montrer la cohésion et la force de notre fédération. Chacun pouvait repartir le 13 au matin, confiant et déterminé à faire rayonner la FNAM.

Ouverture du Congrès 2017

Après le mot de bienvenue sur ses terres de Thierry LAMI, président de la section fédérale de la Côte d’Or, Mme Elisabeth REVEL maire adjointe de DIJON, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, nous a présenté sa ville, riche d’histoire. Elle a, ensuite, assuré la Fédération Nationale André Maginot de toute sa sollicitude et nous a adressé des encouragements très forts pour les missions de Mémoire et de Solidarité que nous accomplissons tant au profit de nos adhérents que des jeunes générations.

Le Président fédéral Henri LACAILLE a alors proclamé ouvert le 83e congrès de la Fédération nationale André Maginot.

Dans sa brève allocution, il a rappelé :

  • La nécessaire neutralité politique que nous devons observer vis-à-vis des institutionnels et le devoir que nous avons de bien œuvrer dans le cadre de nos statuts, sans sortir de nos domaines d’action. Pour ce faire, il a pris, à titre d’exemple, les communiqués proposés notamment par le CNE, concernant la composition du gouvernement et le départ du CEMA, que nous n’avons pas signés, ces derniers sortants du cadre défini.

Comme il l’a bien précisé, il en va de notre crédibilité vis-à-vis des pouvoirs publics.

  • L’enjeu du vote, prévu dans l’après-midi, sur l’autorisation indispensable de l’AG pour que le conseil d’administration puisse agir pour assurer la pérennité de la fédération en faisant évaluer par l’administration des Domaines tous les biens de la fédération, y compris le siège.
  • La nécessité de se recentrer, dans le discours, sur les actions menées par la fédération, qui agit toujours à l’image de son parrain, pour que la Mémoire et la Solidarité envers nos compagnons d’armes les plus démunis, soient vivantes et reconnues, au travers des actions de l’ensemble de ses adhérents.

Rapport Moral et d’Activités

   Michel BERTHELIN, secrétaire général, nous a ensuite présenté son rapport moral. Après avoir expliqué les changements opérés au sein de la fédération, tant dans la gouvernance que dans les moyens humains et matériels du siège, il a dressé un bilan complet des différentes commissions, en citant notamment quelques chiffres qui montrent bien l’engagement très fort de notre fédération sur ces 2 piliers d’actions que sont la mémoire et la solidarité. Il a notamment insisté sur les 430 000 euros d’allocations données aux plus démunis par la commission solidarité, les 315 000 euros consacrés au devoir de mémoire, distribués sous forme de subventions à 205 établissements scolaires, par la commission d’action civique. Il a relayé le message du président de la commission des finances qui propose que des réductions de dépenses drastiques soient effectuées dans les dépenses. Il a souligné que la commission des droits avait participé au travail colossal de refonte du code des PMIVG (83 réunions en 2016) qui a abouti à la diffusion du nouveau code en fin d’année 2016. De même, cette commission a suivi juridiquement plus de 20 dossiers contentieux lourds d’adhérents de groupement.

S’agissant de la communication, il a souligné le travail réalisé, notamment dans l’élaboration d’une charte graphique. Pour La Charte, il a noté le satisfecit d’une très grosse majorité d’adhérents, en particulier pour les articles historiques et principalement ceux traitant des enfants déracinés de l’Indochine française et du camp de harkis de ZERALDA.

Il a aussi noté que la commission Chancellerie avait décerné 16 diplômes d’honneur, 133 médailles de bronze, 109 d’argent et 30 d’or sur 312 dossiers de demande dont 27 refusés.

Il a ensuite évoqué le travail des commissions temporaires (Grande Garenne, Avenir et Centenaire) et de l’Association de la Résidence André Maginot (ARAM), en soulignant notamment que :

 

  • 111 groupements avaient utilisé les installations de la Grande Garenne et que 80% des clients du domaine étaient des adhérents
  • 10 mesures avaient été proposées par la commission Avenir pour assurer la pérennité de notre fédération et qu’elles sont en cours de mise en œuvre
  • les résidents de l’ARAM sont satisfaits des services de la résidence et qu’une augmentation de 1 euro par jour depuis le 1er juillet 2016 va permettre de réduire substantiellement l’allocation versée annuellement par la fédération à l’ARAM.

  Avant de conclure, le secrétaire général a évoqué le travail de nos présidents de groupement et de leurs équipes qui siègent dans les différentes commissions nationales, régionales et locales tant au niveau de l’ONAC que des comités d’entente départementaux.

Ces actions permettent en effet d’augmenter considérablement le rayonnement de la Fédération Nationale André Maginot, dans la mesure bien sûr où l’appartenance à notre fédération est signalée, ce qui est essentiel.

C’est pour cela qu’il a émis le vœu qu’une coordination soit opérée via internet pour que, sur les grands sujets qui nous occupent, des positions communes soient développées, ce qui est un gage certain d’être mieux écouté.

En conclusion, en rappelant l’opération « 1000 drapeaux sur les Champs Elysées » le 5 décembre 2016, opération que nous avons très largement soutenue, il a tenu à redire que la réussite de cette manifestation était due essentiellement à l’engagement et à la disponibilité de nos porte-drapeaux qu’il a chaleureusement félicités.

Puis, reprenant son idée de cohésion et d’unité bien marquée de l’ensemble de nos groupements, il a suggéré qu’on agisse toujours dans l’esprit de Maginot, homme d’état reconnu pour son sens du service et de l’humain, sur nos deux piliers d’action que sont la Mémoire et la Solidarité.

 

« Soyons des Visionnaires !

Ayons l’audace et la volonté d’avancer, pour que notre Fédération Nationale André Maginot devienne le port d’attache de toutes les associations portant les mêmes préoccupations que nous, dans ce monde instable où l’unité sera notre salut ! »

Intervention de  Mme la Secrétaire d’Etat

Après avoir remercié le Président LACAILLE de son invitation, la première pour un congrès, Madame la Secrétaire d’État a rappelé que, malgré son portefeuille élargi, « les associations du monde combattant constituent le cœur et la raison d’être de la mission qu’elle entend mener » en précisant

 « Qui mieux que vous peut nous accompagner dans cette tâche ».

         Rappelant ensuite les mérites de notre Parrain et de notre fédération « qui à elle seule incarne le monde combattant depuis 1888 », elle a déclaré compter sur notre plein soutien dans l’accomplissement de sa mission.

Cette dernière s’articule autour de 3 grands principes :

  • « Tout d’abord la mémoire. Une mémoire qui honore le passé, nous guide dans le présent et se tourne vers le futur. Votre fédération, mesdames et messieurs s’est faite non seulement la gardienne de la mémoire du monde combattant mais aussi son relais auprès des plus jeunes générations. Je partage votre ambition et promouvrai avec détermination la politique de mémoire et la valorisation du patrimoine de pierre.»
  • « Ma mission s’inscrit également dans une démarche d’action sociale que nous mettons en œuvre en étroite collaboration avec l’ONACVG dont je salue la directrice générale, Rose Marie ANTOINE. Cette action sociale doit être complétée par une prise en charge médicale et psychologique de nos combattants et anciens combattants à moyen et à long terme. Partenaire incontournable du ministère, l’Institution Nationale des Invalides met actuellement en œuvre un nouveau projet d’établissement afin d’assurer le suivi dans la durée de nos militaires blessés et accompagner psychologiquement leur réhabilitation.»
  • « Enfin, et ce n’est pas le moins important, je serai très attentive au maintien des mesures de réparation. Je suis particulièrement attachée à ce que le ministère des armées réponde aux attentes et aux besoins de nos anciens combattants, en particulier à ceux des plus vulnérables et des plus démunis. Nous présenterons à la fin du mois le Projet de Loi de Finances 2018 et je réunirai à nouveau le G12 Anciens combattants pour pouvoir vous présenter le budget.»

En conclusion, elle a encore insisté sur le sacrifice des soldats de France :

« Le 10 novembre 1920, André Maginot déclarait que le Soldat Inconnu est le « suprême hommage, le plus splendide que la France ait jamais rendu à l’un de ses enfants, mais qui n’est pas trop grand pour celui qui symbolise la vaillance française, dont le sacrifice anonyme a sauvé la Patrie, le Droit et la Liberté ». 

La dette envers les Anciens Combattants et les soldats en opérations extérieures n’est pas seulement matérielle. Elle est également morale. Soyez certains que la Nation sait ce qu’elle vous doit et que je veillerai à ce que l’ensemble de la Nation vous fasse part de sa reconnaissance. »

Votes des Motions et de l’autorisation  de saisir les Domaines pour l’évaluation des biens de la FNAM

11 motions, synthèse des motions proposées par tous les groupements ont été approuvées à l’unanimité, ce qui montre le travail très pointu de la commission des droits.

Cliquez ici pour accéder aux motions 

Par ailleurs, sur proposition du Président fédéral, l’Assemblée générale a autorisé, avec une très forte majorité,  le CA à entamer la procédure pour l’évaluation des biens de la fédération par l’administration des domaines.

 

Travaux du mardi 12 septembre 2017

Cérémonie à la stèle du souvenir André MAGINOT. 

Travaux du mardi 12 septembre 2017 après midi.