À L’EST LA GUERRE SANS FIN, 1918–1923
DU 5 OCTOBRE 2018 AU 20 JANVIER 2019
Alors que les conflits cessent en Europe de l’Ouest le 11 novembre 1918, la guerre se poursuit à l’Est et au Proche-Orient jusqu’en 1923. L’exposition retrace la chute des quatre grands Empires russe, ottoman, austro-hongrois et allemand et aborde cette période méconnue de l’histoire, faite de révolutions, de guerres civiles, d’importantes modifications des frontières et de création de nouveaux États.

Pour plus d’informations, cliquez ICI.

 

1 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Minierirépondre
23 octobre 2018 à 0 h 29 min

Les conflits d’Orient et du Levant de 1916 à juin 1941, qui sont des pages de Mémoire très importantes de notre Histoire tant sur terre, qu’en mer et dans les airs et, qui sont d’actualités, encore toujours plus de nos jours ! (Nations qui furent engagés sur ces théâtres d’opérations: France et nos Doms-Toms, Indochinois et Chinois, Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie, Comores, Sénégal, Centrafrique, Togo, Haute-Volta, Zaïre, Belgique, Caméroune, Zimbabwe, Arménie, Gréce et Crète, Italie et Libye, Allemagne, Turquie, Autriche, Hongrie, Slovénie, Serbie, Croates, Russie, Ukraine, Bosnies, Monténégeo, Tchèquie, Bulgarie, Irlandais, Albanie, Roumains, Syrie, Kurdistan turc, Indes, Jordanie, Palestine, Israël, Angleterre et Ecosse, Australie, Nouvelle-Zélande, Mélanésie, Haute-Egypte, Arabie, Liban -j’en oublie peut-être ?); j’ai voulu commenter quelques peu votre article car, mon fils voulait en apprendre d’avantages sur ce qu’avait pu vivre son arrière-arrière Grand-père en Orient et en Turquie orientale car, il partit en 1915 (après avoir fait Verdun…) avec son Régiment d’Infanterie et sa batterie de 5ième section munition, depuis Marseille ou il embarqua, jusqu’à la base navale de Corfou puis via la Théssalonie (…) puis démobilisé, il embarqua sur un navire-hôpital avec des marins et chasseurs depuis Constantinople, vers Bizerte via Toulon en 1919, dont il revient gravement Malade de pneumonie et autres complications très invalidantes malgré tout il continua de faire l’éducation de ses enfants et d’un orphelin de la GG, de faire vivre avec son épouse et son commis, son exploitation et de participer à la vie communale. (sa classe, n’ayant abordé que le Front occidentale durant la GG de 1914-1918 et de Clémenceau). Si, vous pouviez inciter des grandes chaînes publiques comme France2…, puissent passer ou réaliser un film documentaire ou, un film suivis de débats avec des spécialistes pour la commémoration de ce centenaire de la GG, sur l’Histoire de nos soldats « jardiniers de Saloniques !!! » et le rôle des femmes durant la GG sur les Fronts d’Orient et du Levant, les raisons de ce conflit en Europe orientale et au Levant, ce serait parfait car nombre d’adultes et de scolaires, ignorent encore, ses conflits mondiaux !. Cordialement.

Publier une réponse